FR | DE
ombre gauche

Edito 01/2013

Une entrave à la liberté

Le mal de dos est gênant, il coûte cher et porte atteinte à notre liberté. Une personne qui souffre du dos n'est pas libre de ses activités. Elle doit de rendre en temps voulu chez son chiropraticien, son fauteuil favori lui est interdit et même les courses lui sont portées à domicile. Au matin, elle se réveille de mauvaise humeur, la journée se passe en grimaçant, et elle se couche le soir épuisée de douleurs. Le mal de dos entrave la liberté. Il est d'autant plus surprenant de constater que de nombreuses personnes - mis à part les malchanceux victimes de maladies ou d'accidents imprévisibles - tombent dans guet-apens les yeux bien ouverts : tout le monde sait ce qui fait mal au dos et comment y remédier, mais rares sont ceux qui profitent de l'une des mesures connues et éprouvées. Participer par exemple aux cours de chirogymnastique proposés par l'Association de patients Pro Chiropratique. Prendre soin de la colonne vertébrale pendant le travail et les loisirs. Respecter le corps dans son ensemble - avec une alimentation équilibrée, une bonne hydratation et une activité physique. Tout ceci est bien connu, mais il faut aussi le faire. Je vous souhaite de trouver le courage d'agir !

Ernst Kistler, Dr. en droit,
Président de l'association de patients Pro Chiropratique

ombre droite