FR | DE
ombre gauche

<< Retour aux articles

Prévention

Une position assise dynamique

Les enfants sont trop souvent assis –et utilisent trop souvent un mobilier inadapté.

Les observations faites dans la vie quotidienne et de nombreuses études réalisées sur ce thème le confirment: nos enfants ne font pas assez d’exercice et restent assis trop longtemps, neuf heures par jour en moyenne, si nous prenons en compte les journées scolaires, les devoirs et les heures passées à la maison devant l’ordinateur. S’ils ne disposent pas d’un mobilier ergonomique, la position assise prolongée peut provoquer des troubles posturaux et une insuffisance musculaire du dos.

L’objectif de l’ergonomie est d’une part de veiller à la santé de l’être humain et d’optimiser son confort pendant de longues journées de travail, d’autre part de créer les conditions d’un travail satisfaisant et économiquement efficace. Le mobilier scolaire occupe ainsi une place centrale dans une approche ergonomique.

Un mobilier scolaire désuet et inadapté
Les enfants et les adolescents cherchent àadopter une position relaxante lorsque le mobilier scolaire est inconfortable. Ils sont généralement avachis sur leur chaise ou presque couchés sur le pupitre, d’autant plus que certains d’entre eux estiment qu’il n’est pas très «cool» de se tenir droit. Selon leur taille, ces postures les forcent en permanence àcreuser ou arrondir le dos.

En période de croissance
Dans de nombreux établissements scolaires, le mobilier avait déjà été utilisé par la génération des parents. La mauvaise posture adoptée sur les bancs de l’école et un mobilier désuet et inadapté sont particulièrement défavorables àlacolonne vertébrale, surtout en période de croissance.

L’être humain connaît trois grandes poussées de croissance. Un bébé grandit le plus rapidement au cours de sa première année. La seconde poussée de croissance a lieu au début de la scolarité, lorsque l’enfant est âgé de six à huit ans. La dernière poussée de croissance se produit au cours de la puberté.

Les déficits posturaux
Les corps vertébraux des enfants et des adolescents ne sont pas encore rigides et très sensibles aux surcharges unilatérales. Lorsque des enfants d’âge scolaire sont penchés vers l’avant pendant de longues heures, la partie antérieure des corps vertébraux est exposée àune pression anormale qui retarde la croissance, alors que la partie postérieure des vertèbres continue à se développer: un dos rond apparaît. Si cette faiblesse posturale n’est pas diagnostiquée en temps utiles, le déficit postural risque de devenir irréversible.

Comme tous les muscles, la musculature de soutien du tronc se renforce au cours de l’adolescence. Si les enfants manquent d’activité physique, la musculature reste faible et n’assume pas pleinement sa fonction de soutien. Lorsque le squelette accélère sa croissance alors que les muscles n’ont pas eu le temps de se renforcer, la colonne vertébrale est exposée à des tensions qui perturbent son bon développement.

Des «postes de travail» ergonomiques
Non seulement à l’école, mais aussi à la maison, les enfants ne disposent généralement pas d’un mobilier correspondant aux normes ergonomiques. Embru, l’un
des plus grands fabricants de mobilier scolaire en Suisse, aélaboré un catalogue de critères en étroite collaboration avec des ergonomes réputés. Un «poste de travail» ergonomique pour les enfants devrait ainsi répondre aux normes suivantes:


  • La chaise stable est disponible dans différentes tailles.
  • Les dimensions de l’assise ainsi que la forme et la hauteur du dossier correspondent à la morphologie de l’enfant.
  • L’assise est facilement réglable en hauteur.
  • Le dossier est ergonomique et soutient le dos au niveau de la colonne lombaire.
  • L’assise présente de préférence une légère incurvation et sa partie avant est arrondie.


  • Le pupitre est réglable en hauteur.
  • Le plateau de la table est inclinable. Un angle d’inclinaison d’au moins 16 °est conseillé. Les dimensions du plateau sont égales ou supérieures à 65 x 65 cm et son revêtement est anti-éblouissant.
  • Les compartiments de rangement sous le plateau n’entravent pas la liberté des jambes.


Un mobilier scolaire idéal
Lorsqu’ils ont l’intention d’équiper leurs locaux d’un mobilier ergonomique, les établissements scolaires devraient également veiller àceque chaque enfant puisse régler individuellement son poste de travail. Le mobilier devrait être solide et facilement ajustable. Les tables àdeux places utilisées dans le passé ne répondent pas aux normes ergonomiques et devraient être évitées. Les tables devraient en outre être dotées de roulettes spécifiques pour faciliter leur déplacement. L'agencement du mobilier peut ainsi être modifié simplement selon le type de travail proposé.

Le mobilier ergonomique est certes plus onéreux qu’un mobilier traditionnel. Mais acheter moins cher malgré l'efficacité avérée d'un mobilier adapté contre le mal de dos serait faire des économies à courte vue et au mauvais endroit. Le corps enseignant, les parents et les autorités scolaires sont responsables de la santé des enfants et devraient prendre toutes les mesures nécessaires àlaprévention des troubles posturaux et malpositions de la colonne vertébrale. Le traitement des douleurs dorsales générera plus tard des coûts nettement plus importants.

Lorsque le budget familial ne permet pas l’acquisition d’un poste de travail ergonomique pour la maison, les parents peuvent acheter une chaise ergonomique à leur enfant. La position assise dynamique est en effet l’élément le plus important. En les encourageant en outre à bouger et à pratiquer des activités variées, les parents et le corps enseignant aident à préserver la santé et le bien-être des enfants et des adolescents.

Anne Peer

ombre droite